Assurance : ce que doit négocier un praticien de bien-être

assurance

Beaucoup de praticiens de bien-être pensent être couverts par la souscription d’un contrat d’assurance. Cette protection obtenue auprès des organismes assureurs ne suffit pourtant pas à protéger entièrement leur activité. De fait, ils s’exposent à devoir prendre à leur charge les conséquences d’une faute professionnelle, alors qu’ils payent pour être correctement couverts.

En effet, une précaution indispensable doit être prise et un point doit être négocié avec l’assureur. Elle est en réalité très simple et concerne l’assurance de responsabilité civile professionnelle.

 

Vous devez être membre du SNRR pour accéder au contenu. CONNECTEZ-VOUS pour lire la suite de cet article