Code de déontologie

I. Code de déontologie : Principes éthiques

Les Reikiologues, praticiens de Reiki et Relaxologues de Pleine Conscience appliquent le Règlement Intérieur et le Code de Déontologie du Syndicat National du Reiki et des Reikiologues.

Ils se réfèrent aux sciences humaines et aux connaissances vérifiées concernant la relaxation et la méditation.

Leur éthique de pratique repose sur le respect des droits fondamentaux des personnes qui viennent les voir.

Ils basent leur éthique professionnelle sur les principes suivants :

 

1 – Respect des droits fondamentaux de la personne

Ceux-ci reposent sur les valeurs de la Charte Universelle des Droits de l’Homme. Ils s’expriment par le respect inconditionnel de la liberté de pensée, d’expression et de décision de chacun.

Le professionnel utilise donc sa compétence dans le respect de la dignité et des valeurs des personnes qui viennent le voir.

 

2 – Obligations

Le professionnel est soumis au secret professionnel. Il ne se livre pas à la médecine illégale, sous toute forme qu’elle soit, et fait preuve d’honnêteté envers la personne.

 

3 – Compétences professionnelles

Le professionnel indique son cursus de formation, son école de formation et affiche son certificat.

De fait, il indique clairement le champ d’application de sa pratique et les qualifications qu’il a acquises.

Il informe aussi ses clients sur le fait qu’il se fait superviser ou pas. Dans ce cas, il indique l’organisme de supervision référent.

 

4- Responsabilité

Le professionnel est seul responsable des pratiques qu’il décide de mettre en place en cabinet et/ou en entreprise.

Dans tous les cas, il respecte la législation en vigueur, et les règles déontologiques du Syndicat.

 

Code de déontologie : Règles déontologiques

1 – Respect des droits fondamentaux de la personne

a/ Respect de la liberté de pensée

Système idéologique

En tant qu’intervenant dans le bien-être, le professionnel n’est ni l’agent d’un système idéologique, ni l’agent d’un système de croyances faisant appel à des concepts fondés sur des pseudos-religions.

Manipulation mentale

Sa moralité lui interdit d’exercer toute pression ou manipulation mentale à travers des affirmations n’ayant rien à voir avec la vérification des effets de sa pratique, ou à travers des affirmations non fondées, qui lui donneraient un statut de ‘notoriété’ ou de ‘pouvoir’.

 

b/ Respect de la liberté d’expression

Le professionnel laisse la personne libre de lui révéler sur elle-même ce dont elle a envie.

En aucun cas, il ne peut la forcer à révéler des points qu’elle ne souhaite pas aborder, même pour la mise en place de sa pratique.

 

c/ Respect de la liberté de décision

Le professionnel prend acte des décisions de vie de la personne et les respecte. Le bien-être relevant d’un vécu personnel, seule la personne décide de la fréquence et de la durée des séances délivrées par le professionnel. Elle est libre d’arrêter à tout moment, sans avoir à se justifier.

 

d/ Moralité et intégrité

Le professionnel s’interdit d’avoir un toucher non franc avec la personne.

Il s’interdit de passer à l’acte sexuel avec ses clients.

Il offre à la personne une sécurité physique et morale en respectant son intégrité et sa dimension profonde, y compris lorsque celle-ci est fragilisée psychologiquement, qu’elle a perdu son autonomie ou que ses capacités de discernement sont fragilisées.

 

2 – Obligations

a/ Secret professionnel

Le professionnel s’interdit de divulguer toute information privée qui pourrait lui être confiée par la personne.

Il conserve l’anonymat des personnes qui viennent le voir.

 

b/ Diagnostic médical

Le professionnel s’interdit tout diagnostic médical et n’induit pas la prise de décision d’une personne concernant un traitement médical.

 

c/ Obligation de moyens et non de résultats

Le professionnel fait preuve d’honnêteté : seule la personne peut se détendre. Il participe à son mieux-être, par la mise en œuvre de moyens adéquats, mais en aucun cas il ne peut promettre à la personne des résultats.

 

3 – Compétences professionnelles

a/ Parcours de formation

Le professionnel reste transparent sur son parcours de formation. Il se doit de communiquer sur son école de formation et aussi sur le parcours des formateurs. Il se doit d’afficher son certificat de fin de formation au su et vu de toute personne venant le voir.

 

b/ Information sur l’exercice du professionnel et qualifications

Premièrement, le professionnel indique clairement ses qualifications.

Tout professionnel doit informer les personnes qui viennent le voir du champ d’application de sa pratique et des compétences professionnelles qu’il a acquises et qui ont été vérifiées par la délivrance de son certificat.

Toute auto-proclamation de compétences non vérifiées par des tiers qualifiés, et qui ne relèverait pas du champ d’application de la Reikiologie, du Reiki ou de la Relaxologie de Pleine Conscience est interdite.

De même, il informe les personnes sur les indications de sa pratique et sur les éventuelles contre-indications.

 

c/ Supervision individuelle

Les professionnels Reikiologues et Praticiens de Reiki proposant une pratique à visée thérapeutique se doivent d’être sous supervision continue à l’année, afin de maintenir leurs compétences et d’améliorer continuellement leurs prestations – le tout en lien direct avec les nouvelles connaissances acquises sur l’être humain.

Les Relaxologues de Pleine Conscience, proposant une pratique de bien-être sans thérapie, se doivent de se faire superviser par des formateurs de la Méthode Lao-Tseu-Ki en cas de toute difficulté rencontrée en cabinet.

 

4- Responsabilité

a/ Conformité

Ainsi, le professionnel respecte les méthodes et techniques qu’il a apprises, sans les dénaturer ni les transformer.

Il les propose aux personnes qui viennent le voir en conformité totale avec ce qu’il a appris.

 

b/ Conditions d’intervention

Le professionnel informe les personnes de ses conditions d’interventions : premièrement le secret professionnel ; ensuite le tarif des séances ; aussi la fréquence des séances ; et enfin l’arrêt des séances possible à tout moment sans justification.

 

c/ Interventions

Il assume la responsabilité de l’accompagnement au bien-être vis-à-vis des personnes envers lesquelles il s’engage, dans le respect de la législation en vigueur, et des règles déontologiques du Syndicat.

Il est donc pleinement responsable de ses actes, conformément à la législation française.

 

5- Infraction à la déontologie

Tout professionnel du Syndicat National du Reiki et des Reikiologues est tenu de respecter le Code de Déontologie.

En cas d’infraction, le Conseil d’Administration du Syndicat National du Reiki et des Reikiologues peut prononcer des sanctions contre le contrevenant pouvant aller du simple avertissement jusqu’à la radiation.

En cas d’infraction grave, le Syndicat National du Reiki et des Reikiologues peut aussi se porter partie civile dans une action en justice intentée contre un Reikiologue / un praticien de Reiki / un Relaxologue de Pleine Conscience.