Reiki : quelle reconnaissance pour les professionnels ?

reconnaissance

La formation suivie par les professionnels répertoriés au SNRR leur permet d’avoir un énorme avantage en terme de reconnaissance. Premièrement, face aux autres pratiques de reiki, à la démarche souvent mensongère. Mais aussi face à d’autres pratiques de bien-être dont la formation n’aboutit pas encore sur un diplôme… ou bien n’ont pas encore réussi à prouver les résultats qu’elles prétendent avoir.

Découvrez la reconnaissance obtenue par le SNRR :

  • conforme à la législation sur la formation
  • avec le diplôme
  • par les effets cliniques
  • et par la certification individuelle

Reconnaissance conforme à la législation

L’école de Reiki dans laquelle les professionnels du SNRR ont été formés, l’Institut de Reiki,  existe depuis janvier 2000.

Elle remplit les conditions de la nouvelle loi sur la formation professionnelle qui prendra effet au 1er janvier 2017. Il s’agit de la loi n° 2014-288 du 5 mars 2016, appelée la loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale (lire).

Pour cette reconnaissance, la loi impose désormais :

  • un label qualité, décerné à tout organisme de formation continue formant des professionnels,
  • ce label doit figurer sur la liste des certifications et labels généralistes, établie par le CNEFOP depuis juin 2016.

L’Institut de Reiki a obtenu le label ISQ-OPQF en 2012. Puis il a été renouvelé en juin 2016, pour 4 ans, alors que l’ISQ-OPQF venait d’être répertorié au CNEFOP.

Aucune autre formation dans le Reiki en France ne bénéficie d’un label similaire ou n’a de reconnaissance via la liste du CNEFOP.

Reconnaissance par le « diplôme »

Diplôme : un terme protégé à l’utilisation stricte

En France le mot « diplôme » est protégé et beaucoup usurpent ce terme. Car seules sont habilitées à utiliser ce terme les formations dites professionnelles :

  • les cursus académiques, définis et gérés par l’Education Nationale
  • ou bien des métiers spécifiques, où les formations aboutissent à un Diplôme d’Etat. Il s’agit de métiers réglementés, suivis par l’Etat, et dont l’exercice est rattaché à la tutelle d’un ministère : diplômes du social, du médical…
  • et aussi des écoles privées ayant fait l’objet d’une publication au Journal Officiel

La certification RNCP n’est pas un diplôme d’état

Le RNCP, le Répertoire national des certifications professionnelles (et non des diplômes professionnels !), regroupe :

  • d’abord des diplômes d’Etat, avec une formation rattachée à un Ministère : ce sont des diplômes certifiés de droit
  • puis des formations sans reconnaissance de l’Etat, pouvant simplement faire état de l’équivalence, par exemple, d’un niveau BAC +2. L’Etat ne reconnaît que la valeur, c’est à dire le nombre d’années d’études après le BAC. Pour autant, la mention « diplôme » est impossible. Donc un titre acquis via une certification inscrite au RNCP ne conduit pas à un diplôme. Ainsi, un titulaire d’un titre certifié niveau III du RNCP (équivalent BAC+2) peut intégrer un titre certifié niveau II (équivalent BAC+3) mais ne pourra jamais intégrer un diplôme certifié de niveau II, comme le rappelle l’étudiant.fr.

Un vrai diplôme, et européen, pour les professionnels du SNRR

La formation suivie par les professionnels du SNRR aboutit sur un diplôme européen d’études supérieures (DEES).

En effet, l’école Institut de Reiki :

  • est accréditée par la FEDE (Fédération Européenne des Ecoles), membre du Conseil de l’Europe
  • et est donc habilitée à délivrer un diplôme européen BAC+3. A notre connaissance, c’est la seule pratique de bien-être conduisant à un diplôme et autorisant l’utilisation de ce terme.
  • Elle offre des possibilités d’équivalence pour suivre d’autres cursus grâce au système d’ECTS.

Reconnaissance par les effets cliniques

Enfin, la pratique des Reikiologues a fait ses preuves : ses effets sont cliniquement prouvés par un laboratoire agréé par le Ministère de la Santé.

C’est à ce jour la seule pratique de bien-être ayant prouvé ses effets. Pour cette raison, les personnes désireuses de devenir des professionnels de la relation d’aide et du bien-être ont un avantage non négligeable à se former à la Reikiologie. Cette pratique est disponible uniquement à la Fédération Française de Reiki Traditionnel et au SNRR.

Reconnaissance par une certification individuelle internationale

Les praticiens issus de l’Institut de Reiki ont les compétences nécessaires à passer avec succès une Certification de Personne.

Une certification de personne est basée sur la norme ISO 17024 : elle valide l’expérience de terrain du praticien, et est valable dans le monde entier.

Cette certification est délivrée par l’organisme international certificateur tierce partie : Dekra Certification.

A noter : toute personnes se qualifiant de praticien de Reiki a le droit de postuler directement chez Dekra pour cette certification. Elle devra fournir les preuves que sa pratique est bien du Reiki et de son parcours de formation professionnelle.

En conclusion

La pratique de Reiki représentée au SNRR a déjà obtenu une reconnaissance globale et solide.

Par son éthique et son exigence, le SNRR regroupe des praticiens sérieux et compétents, indispensables dans un secteur non conventionnel où beaucoup de professionnels autoproclamés font tout et n’importe quoi, au détriment du grand public.