Représentativité du SNRR

Le besoin d’organisation collective et de représentation est un besoin permanent, propre à toute profession. Cela est d’autant plus une nécessité, que le bien-être appartient au domaine non conventionnel. Il n’existe pas de diplôme d’Etat. De fait, la représentativité des professions non réglementées reste difficile à mesurer dans l’inconscient collectif des consommateurs. Y compris pour les métiers du bien-être que sont Reiki, Reikiologie et Relaxologie.

Le Syndicat National du Reiki et des Reikiologues a mis en place une démarche de vérification basées sur des critères objectifs. Les validations ainsi obtenues ont abouti à la représentativité de nos professions.

 

Notre action représentative via la CNPL

Qui est la CNPL / Chambre Nationale des Professions Libérales

La CNPL est un organisme représentatif des professions libérales, fédérant ainsi tous les professionnels libéraux. Elle est le principal interlocuteur des Pouvoirs  Publics. Elle participe alors à l’amélioration de la protection sociale des professions libérales sur les grands sujets de société. Mais aussi sur la construction d’un statut des professions libérales.

Tous les professionnels dont les syndicats et fédérations adhèrent à la CNPL sont représentés dans la plupart des instances officielles. Pour en nommer certains : UCAM, RSI, caisses de retraites, CNAF, URSSAF, Conseils économiques et sociaux, Caisses d’Allocations Familiales…

En mai 2013, la Fédération Française de Reiki Traditionnel, sur le travail précurseur de laquelle le SNRR s’appuie, remplissait les critères d’entrée à la CNPL. Elle devenait alors membre de la CNPL.

Le Syndicat SNRR et la CNPL

Aujourd’hui, Christian Mortier, vice-président de notre Syndicat, siège au conseil d’administration de la CNPL, avec des représentants de tous secteurs.

Il est administrateur dans la section « Cadre de Vie » de la Chambre Nationale des Professions Libérales. Il veille donc à la défense des intérêts de l’activité libérale de tous les professionnels du Reiki. Cette présence donne ainsi aux praticiens de Reiki et aux Reikiologues une représentativité.

Notre secteur d’intervention « Cadre de Vie »

Le Reiki étant du bien-être, il apporte confort de vie et appartient évidemment au Cadre de Vie. Le Reiki est donc déjà défini officiellement comme relevant du bien-être et pas de la médecine douce, comme veulent le faire croire les faux Reiki.

La CNPL a regroupé les nombreux syndicats représentatifs de leur activité en 4 grands secteurs :

  • déjà le secteur juridique : administrateurs judiciaires, avocats (y compris au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation), avoués, commissaires priseurs, experts judiciaires, greffiers, huissiers, notaires…
  • puis le secteur de la santé (conventionnelle) : chirurgiens, médecins, pharmaciens, dentistes, kinésithérapeutes, sage-femmes, psychologues cliniciens…
  • ensuite le secteur technique : architectes, experts maîtres d’oeuvre, géomètres, experts-comptables, commissaires aux comptes, agents généraux d’assurance…
  • enfin le secteur cadre de vie : osthéopathes, formateurs, vétérinaires, praticiens de Reiki, Reikiologues, architectes d’intérieur, consultants, traducteurs, sophrologues…

 

La représentativité des professionnels du SNRR

La représentativité des professionnels passe par l’éthique et la déontologie définies ci-dessous. Elles procurent une transparence au grand public, car les professionnels sont à même de démontrer la réalité de :

  • leurs connaissances sur le Reiki et son fonctionnement
  • leur cursus, avec une formation ayant un label qualité et aboutissant à un diplôme BAC+3
  • et leur professionnalisme dans leur pratique

Eclairage sur la réalité du Reiki au SNRR

  • il n’existe aucune croyance et aucun mysticisme. De plus il n’existe aucune lignée dans le Reiki, et utiliser l’appellation « Reiki Usui » est une pratique commerciale trompeuse. Il n’existe en effet aucun écrit du fondateur Usui pour corroborer tout ce que prétendent ces formes perverties du Reiki.
  • la vente de la pratique ne repose sur aucune arnaque – contrairement à ceux qui font croire à la nécessité d’une initiation pour canaliser une énergie imaginaire (voir la vidéo en ligne)
  • mais le Reiki repose sur une connaissance approfondie des mécanismes des potentiels naturels humains, pouvant émerger de la conscience.

Une formation professionnelle continue conforme à l’article R.6316-1

Conformément au Code du Travail et à la définition d’une formation professionnelle continue et de la qualité des actions de formation délivrées.

  • un organisme de formation professionnelle dans le Reiki, légalement déclaré et reconnu en tant que tel avec une structure ; 638 heures de formation (diplôme européen BAC +3)
  • des formateurs certifiés par un organisme certificateur tierce partie
  • un programme pédagogique commun à tous les praticiens, basé sur le seul référentiel de compétences métier existant à ce jour dans le Reiki ; celui-ci a été validé par des tierce partie
  • une identification des objectifs et son adaptation au public
  • un suivi pédagogique et d’évaluation des compétences professionnelles
  • une adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation
  • et enfin les conditions d’information sur l’offre de formation et les résultats obtenus.

Sur la réalité de la pratique en libéral

Ayant suivi une formation dans les règles de l’art, le praticien professionnel est supervisé par ses pairs. De fait, il peut prétendre à une certification personnelle, délivrée par un organisme tierce partie. Cette certification reposant sur une norme internationale, l’ISO 17024, pour évaluer l’expérience de terrain, sa validité et représentativité est également internationale.